La paixMassacresRapport MappingTous les messages

Des femmes enterrées vivantes au Congo, le monde se tait

En novembre 1999, des éléments de l’ANC/APR ont enterré vivantes 15 femmes originaires des villages de Bulinzi, Ilinda, Mungombe et Ngando, dans les environs du centre ville de Mwenga, à 135 kilomètres au sud-ouest de Bukavu. Avant d’être enterrées vivantes au centre ville de Mwenga, les victimes ont été torturées, violées, pour certaines avec des bâtons, et soumises à d’autres

traitements cruels, inhumains et dégradants consistant notamment à introduire du piment dans leurs organes génitaux. Les militaires avaient accusé les victimes de collaborer avec les Mayi-Mayi569. (Rapport  Projet  Mapping des violations les plus graves des droits de l’homme et droit international humanitaire, publié par les Nations Unies,1er  octobre 2010, page 188)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 22 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer